« En cette journée du 1er mai, il est tout de même déplorable de constater que l’employeur ait choisi la voie de la confrontation au lieu de celle de la négociation ». - Ginette Lapointe, représentante des TUAC

Lock-out chez Distribution MGF :

Rouyn-Noranda le 1er mai 2012 – Les travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) section locale 501 dénoncent l’attitude antisyndicale et la mauvaise foi de l’employeur, en l’occurrence Distribution MGF.

Le 16 avril dernier, la direction de l’entreprise faisait parvenir au syndicat une lettre affirmant qu’elle décrétait un lockout à compter de cette même journée, étant donné l’impossibilité de s’entendre. Lors de la seule rencontre de négociation, l’employeur a demandé un recul des salaires d’environ 30 %, et ses demandes visaient également à mettre fin au régime de retraite et aux bénéfices marginaux, en plus d’éliminer quelques postes syndiqués.

« Pour nous, il est clair qu’il n’y a jamais eu de véritable négociation dans ce dossier. Nous savons que la direction de MGF avait planifié depuis longtemps de soumettre des offres qu’elle savait tout à fait inacceptables et déraisonnables, et que son objectif à terme était de mettre fin à la syndicalisation dans l’entreprise » de dire Ginette Lapointe, représentante de la section locale 501.

« Il est clair que le syndicat ne se laissera pas faire. Nous allons mobiliser nos membres et faire appel à la solidarité de tous les travailleurs et travailleuses affiliés à la FTQ en région et ailleurs au Québec. Nous avons également déposé des plaintes à la Commission des relations de travail et des griefs ont été déposés pour protéger nos membres » de réitérer Ginette Lapointe.

Il est cependant malheureux de se retrouver avec une attitude semblable de la part d’un employeur, particulièrement en cette journée des travailleurs et des travailleuses. Au lieu de s’assoir avec le syndicat et de chercher à trouver des solutions pour négocier de bonne foi, la partie patronale a opté pour la voie de la confrontation.