« Il est temps pour le ministre Béchard de mettre fin au placotage et à respecter les engagements pris par le Gouvernement libéral à l’endroit des travailleurs et de leur famille » – Gilles Chapadeau, conseiller régional FTQ

La crise dans la forêt : les travailleurs de Lebel-sur-Quévillon en ont assez

La population et les travailleurs de Lebel-sur-Quévillon en ont assez de l’inaction du gouvernement Charest et de son ministre Claude Béchard. « Nous sommes de plus en plus inquiets face à l’inaction du gouvernement qui tarde à garantir l’approvisionnement en bois devant permettre la relance de l’usine de pâte et papier de Lebel-sur-Quévillon », a déclaré le conseiller régional de la FTQ pour l’Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec, Gilles Chapadeau.

« Le ministre Béchard et le Premier ministre Jean Charest nous ont verbalement assurés que l’approvisionnement en copeaux serait là pour la relance de notre usine. Les investisseurs intéressés à la relance de l’usine ont besoin de connaître les véritables intentions du ministre. Les travailleurs en lock-out et leur famille en ont assez d’attendre, il est temps de passer à l’action », a déclaré Mario Pothier, président de la section locale 1492 du Syndicat des communications, de l’énergie et du papier (SCEP).

Par ailleurs, le SCEP se réjouit de l’annonce du ministre Béchard, dans son communiqué du 11 mars dernier, à l’effet qu’une décision sur l’approvisionnement des usines du Nord du Québec sera prise incessamment. « On espère que cette fois-ci notre usine sera assurée de bénéficier de la matière première en copeaux nécessaire à la relance », a déclaré M. Chapadeau.

« Nous sommes déterminés à ne pas laisser mourir notre usine et notre ville, nous allons nous battre. Comment le gouvernement peut-il justifier son inaction dans ce dossier, c’est très paradoxal de ne pas pouvoir obtenir les garanties d’approvisionnement alors que nous sommes entourés de forêt et que la ressource est disponible », a conclu le président du syndicat des travailleurs de la Domtar, Mario Pothier.