Le Front commun, en grève en Abitibi-Témiscamingue

Amos, 26 octobre 2015 – Excédés par les propositions dégradantes du gouvernement et par les attaques à leurs conditions de travail, les 9443 travailleuses et travailleurs des services publics membres du Front commun de l’Abitibi-Témiscamingue sont en grève aujourd’hui.

« Ça fait plus d’un an que nous avons entamé la négociation et les 9500 employés des services publics de l’Abitibi-Témiscamingue sont sans contrat de travail depuis le 31 mars 2015. Là, ça ne va plus, il faut que ça bouge! » a déclaré la vice-présidente de la CSN, Véronique De Sève, à l’occasion d’un point de presse du Front commun, en après-midi.

« Avec son offre de geler les salaires pendant deux ans, le gouvernement se moque de nous », a poursuivi Sylvie Godin, porte-parole du SISP. « Continuer de s’appauvrir en travaillant toujours plus, personne n’accepterait ça ».

En plus de rester ferme sur sa proposition salariale, le gouvernement souhaite réduire les rentes à la retraite en faisant passer de 5 à 8 ans la période de calcul du salaire moyen, en plus de repousser de 60 à 62 ans l’âge de la retraite sans pénalité. « Nous n’avions aucune demande à ce sujet puisque le régime de retraite est en excellente santé. Que le gouvernement s’en prenne à un régime capitalisé à plus de 98 % nous démontre à quel point c’est un combat idéologique de leur part », a continué Colin Lefebvre, porte-parole de la FTQ.

Le portrait est aussi sombre du côté des tables de négociations sectorielles où les attaques aux conditions de travail sont toutes aussi agressives, dans tous les secteurs d’emploi.

« Il ne faut pas oublier que ces 9500 personnes se battent aujourd’hui pour obtenir des conditions de travail justes, équitables et nécessaires pour maintenir les services qu’ils nous offrent chaque jour. Si vous croyez encore que le public coûte cher, imaginez ce que serait l’Abitibi-Témiscamingue sans eux » de conclure les porte-parole syndicaux.

À propos

En Abitibi-Témiscamingue, le Front commun représente les travailleuses et les travailleurs en grève des établissements et institutions suivants.

Commissions scolaires

  • S. de l’Or-et-des-Bois
  • S. de Rouyn-Noranda
  • S. du Lac-Abitibi
  • S. du Lac-Témiscamingue
  • S. Harricana

Cégeps

  • Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue (campus Amos)
  • Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue (campus Rouyn-Noranda)
  • Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue (campus Val-d’Or)

Santé et services sociaux

  • Agence de la santé et des services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue
  • Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de l’Abitibi-Témiscamingue – Clair-Foyer
  • Centre de réadaptation La Maison
  • Centre de santé et de services sociaux du Témiscamingue
  • Centre jeunesse de l’Abitibi-Témiscamingue
  • Centre NormandCSSS de la Vallée-de-l’Or CSSS de Rouyn-Noranda
  • CSSS des Aurores Boréales
  • CSSS Les Eskers de l’Abitibi