L’intégration des personnes handicapées : une préoccupation depuis plus de 30 ans à la FTQ

Photo de la conférence de presse

Rouyn-Noranda, le 23 septembre 2009 – Depuis bientôt un an, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et le Regroupement des organismes spécialisés pour l’emploi des personnes handicapées (ROSEPH), travaillent de pair afin d’ouvrir les portes des milieux syndiqués FTQ aux personnes handicapées.

En effet, la mise sur pied du projet «TRAVAILLONS ENSEMBLE », subventionné par Emploi-Québec, le ROSEPH et la FTQ, a pour objectifs de sensibiliser, d’informer et de soutenir l’intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées dans les milieux syndiqués de la FTQ.

« Dans un premier temps, le projet « TRAVAILLONS ENSEMBLE » s’adresse aux conseillères et aux conseillers syndicaux qui sont en lien direct avec les employeurs à qui revient la décision finale d’embaucher ou pas une personne handicapée », déclare Serge Leblanc, responsable du projet à la FTQ.

Le projet vise aussi à créer une synergie entre le personnel des services spécialisés de main-d’œuvre pour personnes handicapées (SSMO-PH) et les milieux syndiqués afin d’offrir tout le soutien nécessaire pour favoriser l’intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées. Le personnel du SSMO-PH est partie prenante du projet et travaille avec les milieux syndiqués pour informer et sensibiliser les employeurs et les futurs collègues. À noter que « TRAVAILLONS ENSEMBLE » s’adresse également aux personnes accidentées du travail lorsqu’elles reviennent au travail.

« Nous sommes ici en région afin de sensibiliser tous les intervenants au projet « TRAVAILLONS ENSEMBLE » et pour partager des expériences concrètes d’intégration », ont mentionné Serge Leblanc et Marc Thomas, responsables du projet.

« Nous sommes conscients que notre région est gravement touchée par des pertes d’emploi et des fermetures d’entreprises. Mais il n’en demeure pas moins qu’un jour il y aura reprise et nous voulons être prêts pour faire face à cette ouverture », affirme Gilles Chapadeau, conseiller régional FTQ Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec.

« Nous croyons que c’est un projet positif, mobilisateur pour les intervenants qui se préoccupent de l’emploi. En nous parlant, nous prenons le pari de nous comprendre et de pouvoir affirmer fièrement que nous “ TRAVAILLONS ENSEMBLE ”», conclut Gilles Chapadeau.

-30-

Source : Conseil régional FTQ Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec
Renseignements : Gilles Chapadeau, conseiller régional FTQ, 819 279-7828