Les gens qui font la différence


«Lorsqu’il est question de prendre notre place et d’occuper l’espace public afin de faire valoir le point de vue des travailleurs et travailleuses de notre région, ce qui nous vient en tête c’est que d’autres avant nous ont tracé la voie et ont joué un rôle de premier plan dans le développement local et régional.»

—Gilles Chapadeau, conseiller régional FTQ pour l’Abitibi- Témiscamingue – Nord-du-Québec


Des personnalités qui ont marqué le Conseil régional

Les membres du Conseil régional, ainsi que les conseillers et conseillères qui y ont joué le rôle de porte-parole, ont toujours occupé des fonctions importantes dans l’espace public de la région.

Ces hommes et ces femmes, qui proviennent des rangs de la FTQ et des syndicats affiliés, se sont de tout temps impliqués afin de représenter les travailleurs et travailleuses de la région. Et même à la retraite, ils continuent d’œuvrer auprès d’organismes de la région afin de faire entendre la voix des travailleurs et travailleuses.

Leurs priorités ont toujours été de s’assurer que le mouvement syndical soit partie prenante du développement régional. Évidemment, en énumérer quelques-uns, c’est aussi risquer d’en oublier d’autres. La place que le Conseil régional a la chance d’occuper aujourd’hui est le résultat d’actions et de gestes posés par les personnes qui ont été précurseurs dans leur vision. Ils et elles ont su étendre leurs actions dans toutes les sphères d’activité pertinentes en partageant leurs connaissances, en portant le point de vue des travailleurs et travailleuses et en défendant leurs intérêts, et aussi ceux de tous les citoyens et les citoyennes.

Michel Cliche a été de toutes les batailles pour la région. Cet ancien conseiller régional a occupé les fonctions de conseiller municipal (1980 à 1983), de préfet (1989 à 2001) et de maire (2001 à 2006).

Diane Raymond, présidente du conseil régional entre 1989 et 2009 a été membre de l’exécutif du Conseil régional de développement de l’Abitibi-Témiscamingue (CRDAT) pendant 15 ans, et y a aussi assumé les fonctions de présidente. Elle a aussi été présidente de la Table en condition de vie des femmes et présidente du Conseil régional des partenaires du marché du travail pendant plusieurs années.

Louiselle Luneau a occupé le poste de trésorière au Conseil régional, ainsi que celui de représentante du comité de condition féminine en région et à la FTQ. Impliquée au Regroupement des femmes, elle a participé au CA de l’Agence de la santé et des services sociaux ainsi qu’au Conseil arbitral de l’assurance- emploi (maintenant appelé le Tribunal de la sécurité sociale TSS).

Au Témiscamingue, Denis Rochon a été membre du Conseil régional et administrateur au CA de la Société de développement du Témiscamingue (SDT) pendant de nombreuses années. Aujourd’hui à la retraite, il siège à la Commission finance de la SDT où il représente la FTQ. Gérald Lemoyne, qui a siégé comme membre du conseil régional, a exercé les fonctions de maire de Lebel-sur-Quévillon pendant de nombreuses années.

Denis Lévesque, un membre du conseil régional, a aussi occupé des fonctions de conseiller municipal. À vous tous et aux milliers d’autres qui ont fait la différence en s’impliquant de près ou de loin au Conseil, merci!


«Ce qu’il faut retenir, c’est que nos actions d’aujourd’hui s’inscrivent en continuité avec celles de nos prédécesseurs et que nous continuons de poser des pierres sur cette fondation

—Gilles Chapadeau, conseiller régional FTQ pour l’Abitibi- Témiscamingue – Nord-du-Québec


Article paru dans Le Monde ouvrier, no 123, novembre-décembre 2017